Bénabar - Paroles de Au nom du temps perdu



Loin de ta famille en pleurs, je ne fais plus partie des proches
Ils ont les mains chargées de fleurs, moi je les garde dans mes poches
Ils assistent à tes funérailles, je viens pour nos retrouvailles
Après des années de rancunes, je viens pour une paix posthume

Tu vois je suis venu
Tu vois je suis là
Au nom du temps perdu
Qu’on ne rattrape plus
Qu’on ne rattrape pas

Les derniers, adieux fleuris, déjà s’entassent en couronnes
A notre père, à mon mari, les regrets éternels s’additionnent
Poussière, retourne à la poussière, le prêtre flatte ta mémoire
Entre deux prières, à grands coups d’encensoir

Tu vois je suis venu
Tu vois je suis là
Au nom du temps perdu
Qu’on ne rattrape plus
Qu’on ne rattrape pas

Tu étais simple et sans histoires, un bon mari un bon père
Pas un mot sur tes bagarres contre la Terre entière
Le portrait n’est pas fidèle, ce qui te ressemble au final
T’étais bien plus que cette belle âme, dont il fait la réclame
Joueur, embrouilleur, fier à bras, homme à femmes et à maîtresses
Rancunier presque autant que moi, haut en couleurs fort en tendresse
Moi qui ai trop souvent refait ma vie, comme on te reprochai tant d’années après
A voir ta famille si unie, de m’avoir pris celle que j’aimais

Tu vois je suis venu
Tu vois je suis là
Au nom du temps perdu
Qu’on ne rattrape plus
Qu’on ne rattrape pas

Ta veuve au chignon bien tenu, ma femme il y a longtemps
J’avoue que je n’aurais pas cru la trouver encore, là, si belle
Après tout ce temps


 
Paroles de Au nom du temps perdu
 
Album "Indocile heureux" ()
 

 
Bénabar lyrics are property and copyright of their owners. "Au nom du temps perdu" lyrics provided for educational purposes and personal use only.