Dinos - Paroles de 93 Mesures



J’peux pas aller chez l’bout-mara parce que j’ai peur du ciel
J’peux pas aller chez l’psy parce que j’suis un mec de tess
J’ai plein d’principes stupides que j’dois respecter
Quand on m’demande pourquoi, j’réponds : «parce que c’est comme ça au quartier»
Un peu innocent, un peu coupable
Chaque contrôle de police me rapproche de mon feat avec 2Pac
Dans mes rêves, y a des démons et des crop circle
C’est sûr que j’ferais rien, j’reste de marbre comme les cercueils
J’aimerai dire que j’suis à toi, que j’t’aime et qu’tout sera jdid
Mais toute l’Afrique sait qu’aucun homme n’est fidèle toute la vie
J’deviens fou, j’vois des gens heureux partout
Soit l’amour c’est pas pour moi, soit j’suis pas fait pour l’amour
J’viens d’un continent et d’un pays qui saigne quand la violence résout pas les problèmes
C’est la sorcellerie qui l’fait, on est la moyenne de nos srabs, on attire c’qui nous est commun
Si t’es entouré d’fils de putes, c’est qu’toi aussi t’en es un
Avant, j’voulais changer, maintenant, j’accepte c’que je suis
J’fais des tableaux pour tuer l’temps comme si j’étais Salvadore Dali
J’me suis perdu moi-même, c’est incontestable
J’suis camerounais, un nom d’famille du bled et un prénom d’esclave
J’ai l’mal des souvenirs, le mal de penser, j’pense à toutes ces fautes, tout cet argent mal dépensé
Avant, j’croyais qu’j’priais puis, j’ai grandi et j’ai compris que tout c’que j’fais, c’est réciter des phrases que j’ai appris par cœur
Mon style est bipolaire, mon stylo bille pleure
J’ai l’âge de la raison, j’ai envie d’respect, j’ai plus envie d’plaire
À notre âge, le trajet est encore long et j’mens comme un keuf quand j’dis qu’j’me sens outragé, c’est trash
Même un cœur cassé peut donner l’amour, comme une horloge cassée donne la bonne heure deux fois par jour
J’suis tombé du camion ou du navire, on s’facilite la mort
Quand on s’complique la vie mais l’bonheur est dans les choses simples
Le moral est dans les chaussettes, yeah
J’ferme les yeux et j’observe avec mes oreilles, j’ai b’soin d’me confier mais pour l’admettre, j’suis bien trop fier
Depuis combien d’temps on fuit ? Depuis combien d’temps on court ?
Depuis combien d’temps on ment ? Depuis combien d’temps on souffre ?
La tête dans les nuages, j’vois les étoiles m’apaiser, sur l’toit d’l’immeuble, toi et moi, coincés dans une toile d’araignée
On fait c’que les grandes personnes font quand elles sont toutes nues
En oubliant qu’la plupart des enfants ne sont pas voulus
P’t-être qu’il aura tes yeux, p’t-être qu’il aura ma tête, qu’il aura ma voix, qu’il aura ton nez
Mais on l’saura jamais parce qu’on va l’renvoyer au ciel, il navigue sans Visa
C’est ironique mais y a rien d’familial dans l’planning familial
Si peu d’vérités et tellement d’mensonges, là j’chuchote parce que j’ai peur que Dieu m’entende
J’parle plus de Dieu que j’parle à Dieu, j’suis venu tout seul mais on repart à deux
J’suis tellement rancunier, j’suis, j’suis, j’suis tellement rancunier
J’ai pardonné ceux qui m’ont fait du mal quand j’ai vu qu’ceux à qui j’ai fait du mal me pardonnaient
J’pars au bon-char sur mon char, j’pleure du Chardonnay, arrête ton char
J’ai peur du jugement dernier mais j’vis ma vie
Me r’parle plus jamais comme si j’étais encore le Dinos d’Imany
Des corps inanimés, l’Humain n’a pas d’humanité, même Dieu n’fait pas l’unanimité
Les narines épatées, j’fais peur à la ce-Fran, pourtant, j’suis l’gentil du quartier
Laisser la porte ouverte, c’est encore pire que d’la claquer
Le bonheur est dans les choses simples (le bonheur est dans les)
Le bonheur est dans les choses simples (le bonheur est dans les)
Tous les jours, j’pèche et j’m’enfonce vers le bas
J’crois en Dieu mais j’sais pas si lui il croit encore en moi
J’dis «il» mais si ça s’trouve, c’est une femme, si ça s’trouve, c’est une vague, si ça s’trouve, c’est une âme
Tant d’choses à dire mais j’sais pas à qui les dire
Parfois, j’aimerai partir mais c’est interdit de fuir
J’me d’mande qui c’est qui fait les lois, j’m’en rappelle : c’est ceux qui les respectent pas
Mais j’me rappelle des commotions comme moyen d’locomotion
Plus j’vieillis, plus j’ai du mal à contrôler mes émotions
La vie m’fait peur comme un Desert Eagle, comme un décès, comme un DZ qui gueule
On m’donnait beaucoup moins mais on m’promettait plus
Donc j’suis revenu pour cracher l’feu comme si j’étais Prometheus
J’pense à c’qu’on était quand j’regarde les étoiles
Le bonheur n’vient pas à toi, le bonheur vient de toi
Ralentis un peu, tu roules beaucoup trop vite
J’m’en rappelle de quand j’priais pour tout c’que j’ai aujourd’hui
Choses simples, le bonheur est dans les choses simples, ouais
Pourquoi j’me perds ? Pourquoi j’m’enfonce ?
Que font les p’tits esprits quand les grands s’rencontrent ?
Choses simples, le bonheur est dans les choses simples
Tout s’terminerait mal, j’arrête de prier car si Dieu m’donnait c’que j’voulais, j’m’en servirai mal
Choses simples, Amen


 
Paroles de 93 Mesures
 
Album "Stamina," ()
 

 
Dinos lyrics are property and copyright of their owners. "93 Mesures" lyrics provided for educational purposes and personal use only.